2019 Cercle Mer de Lorient

la prochaine conférence

Mardi 11 Février 2020 à 18 h 30

Salle du Conseil municipal de Lorient

L'honneur bafoué

du

Sous-marin PHENIX

 

Par Jean-Louis RENAULT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 4 novembre 1938, la Marine Nationale envoie  en Extrême Orient les sous marins Espoir et Phénix pour surveiller les actions du Japon qui mène, en Chine, une guerre de conquête.

            Mais la préparation du Phénix, (construit en 1932 aux chantiers DUBIGEON à Nantes),  est perturbée par la crise des Sudètes  (été 1938) et les accords de Munich. Le sous-marin quitte la France avec des batteries en mauvais état. Tout au long de son trajet vers l’Indochine le Phénix ne parviendra pas à charger ses batteries à charge de guerre et subira avaries sur avaries.

           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 15 juin 1939, au large de la Cochinchine, lors d’un exercice, le Phénix ne refait pas surface.  

            Plusieurs versions seront avancées pour déterminer la ou les causes de cet accident, dont une mettant en cause la compétence de l’équipage. S’ensuit une polémique qui, aujourd’hui encore, n’est pas apaisée au sein des descendants de l’état major du Phénix.

 

 

 

 

 

 

Jean-Louis RENAULT

Président de la section ACORAM de Nantes-Vendée

Vice-président du  Groupe d’Analyse et Études de Loire Atlantique