CONFÉRENCES 2021

Le Mardi 14 Décembre :

La Navigation dans les Eaux Polaires

Risques et opportunités

Par Yann CHAUTY

Yann Chauty internet.png

Président du C E P S

Méthanier Christophe de MARGERY.jpg

Naviguer dans les eaux polaires ??     Quel beau rêve des marins depuis des millénaires !...

Les Esquimaux et d'autres peuples nordiques le font déjà depuis fort longtemps.

RHM MALABAR Glaces.png

Et pourtant tout d'un coup depuis moins de 10 ans tout s'accélère. Les marins-pêcheurs locaux mais aussi des navires de recherche et de prospection géologique, des navires de transports de charges, des navires à passagers, et bien sûr des bâtiments militaires car les tensions voire les risques de conflits sont en augmentation, circulent de plus en plus dans les eaux polaires. Le réchauffement climatique y est probablement pour quelque chose mais aussi de nouvelles technologies de construction navale et de navigation etc.... tout cela encadré par de nouvelles réglementations etc...

Le Mercredi 09 novembre :

NEOPOLIA

Le cargo à voiles sur les rails

Par Hervé GERMAIN

2021 11 09 GERMAIN Hervé.png

Dirigeant de Mapac Panel

Vice-président du Groupement de 240 sociétés ligériennes.

NEOPOLIA est basée à Saint-Nazaire

COMMUNIQUE DE PRESSE
Nantes, le 15 juin 2021

NEOLINE a confirmé le choix de NEOPOLIA Mobility en signant une LOI pour la construction de son premier cargo voilier de 136 m à l’issue d’un nouvel appel d’offres international.

Le projet est désormais en phase de bouclage financier avec l’objectif de démarrer la construction cet hiver  pour une mise en service mi 2024.

2021 11 09 NEOPOLIA.png

Le thème de la conférence  sera  sur  l’histoire de nos relations Neoline / Neopolia  dans le cadre d’un projet hors norme, avec  présentation de la démarche générale nous ayant permis de réaliser une offre complète retenue par le client avec une organisation juridique, financière,  commerciale et industrielle hors des sentiers battus. 

Le Mercredi 19 Octobre :

La guerre sur mer et la Guerre de Cent ans

Par Jean-Louis RENAULT

RENAULT Jean-Louis.jpg

Jean-Louis RENAULT

Capitaine de .Frégate (H)

Président de la section ACORAM de Nantes-Vendée

 

2021 10 19 Guerre 100 Ans 1.jpg

Si les grands désastres terrestres de la Guerre de 100 Ans restent, encore un peu, dans la mémoire nationale française, les opérations navales conduites tout au long des 116 ans du conflit par des capitaines et marins au service du roi de France sont complètement ignorées

Pourtant ces opérations eurent une importance capitale sur l'évolution des opérations terrestres et sur la politique des belligérants

2021 10 19 Guerre 100 Ans 2.png

De temps en temps on parle encore de Jeanne d’Arc, parfois de Du Guesclin, mais jamais de Jean de Vienne (1325 – 1396), premier véritable amiral de France dont l’action fut primordiale  pour la reconquête du Royaume de Charles V.

Avant de raconter les faits les plus significatifs de ce qui s’est passé en mer entre 1337 et 1453, il convient de décrire comment on se battait sur mer, ainsi que l’environnement administratif, organisationnel et opérationnel que nécessitaient, déjà, la création et l’entretien d’une marine de guerre efficace.

Le Mercredi 15 Septembre :

Le BREXIT et la pêche bretonne

Impact du retrait du Royaume Uni dans le domaine de la pêche

 

Gérald HUSSENOT DESENONGES

IMG-0351 (2).JPG
Carte_Gerald_2017-05-17 fréquentation navires bretons ZEE britannique (2).jpeg

 Un compromis complexe et incertain pour la pêche »
1. Droits historiques et souveraineté britannique
2. Le compromis
3. Ses conséquences pour la pêche française et bretonne

4. L’avenir

L'enjeu des eaux entourant les îles britanniques, majeur pour la pêche française et bretonne en particulier, a été au centre des débats longs et houleux entre les négociateurs européens et le gouverne- ment britannique. Les pêcheurs anglais voulant profiter du BREXIT pour se réapproprier la Zone Économique Exclusive des mers entourant leurs îles, dans laquelle ils ne retiraient que 32% de leurs captures alors que 50% des débarquements de la pêche bretonne proviennent des eaux britanniques.

La volonté de modifier cette situation va conduire après plus de 3 ans de discussions et de procédure à la rédaction d'accords vitaux et fondamentaux, mais néanmoins fragiles pour l'avenir de la pêche hauturière française.

Le Lundi 05 Juillet :

L'Amiral de TROGOFF

Marin et gourmet domaine de la pêche

 

Luc CORLOUËR

CORLOUER Luc.jpg

Écrivain AEB - Conférencier

Le 25 avril 1767 Jean Honoré de Trogoff Kerlessy s’engageait dans la marine comme jeune officier. En 1793, ayant gravi tous les échelons de la hiérarchie de la marine Royale, le contre-amiral de Trogoff commandant de la flotte du Levant à Toulon se rend aux anglais. La flotte française dans sa quasi-totalité passe sous pavillon britannique.

Il est déclaré hors la loi par la convention et fuit sur le vaisseau amiral français de 118 canons « Le Commerce de Marseille » fleuron de la Marine qui sera capturé par Hood, il y mourra dans d’étranges circonstances.

Compas Carte.png

Même si l’histoire a conservé son nom comme sabordeur de la flotte de Toulon – les Révolutionnaires tenteront même de faire passer de Trogoff pour Russe – c’est une autre facette du personnage qui nous occupe.

Embarqué sur plusieurs corvettes, vaisseaux, flûtes lors de ses diverses affectations, ce n’est pas les vingt-cinq années passées dans la marine qui nous intéressent ici. C’est l’un de ses rôles à bord qui mérite le détour : il va avoir la charge de superviser les commandes d’achats alimentaires quotidiens pendant six mois de janvier à juillet 1791.

Dès lors, le contre-amiral va noter scrupuleusement toutes ses commandes et nous allons nous intéresser à ces menus et plats de la Révolution. Ainsi va-t-il acheter de grandes quantités de vaisselle, des dizaines de plats, saucières, chocolatières, moulins, couverts et ustensiles de cuisine que l’on ne s’attend pas à trouver à bord.

Et l’on découvrira également des commandes de plusieurs vaches, veaux, moutons sur pied, des centaines de perdrix, grives, volailles, des jambons, andouilles, œufs, cassonade, câpres, pâtes, légumes, condiments et sauces.

Ce n’est plus un navire mais un vaisseau étoilé, ce n’est pas un bâtiment de guerre mais un navire de restauration ! Sans parler des bouteilles grand cru, flacons d’alcool, carafes et autres Marie-Jeanne.

Carré Al Trogoff.jpg